15/06/2007

Cérébrale poète

 

 

Empêtré dans ses mots, 

            Un peu comme un enfant, 

                Dans ses lacets défaits.. 

                         Ils sont bien plus qu'un

                                                    geste,

                   Ils sont la joue qu'on caresse,

             La main qu'on étreint, 

      Le coeur qu'on blesse, 

L'amour qui se donne.

  

Regarde moi..

                       J'ai un lacet défait,  

               Les cheveux en bataille,

          Et ce regard d'enfant,

   Ne me fais pas de mal.

 

Régine

19:51 Écrit par r dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.