15/06/2007

orage de printemps

 

L’orage déjà s’éloigne,

Dans son sillage,

Une tiède odeur de pluie,

Un doux parfum de terre,

Chargés de souvenirs,

Ceux des jeux d’enfants,

Le p’tit ruisseau,

Les bateaux de papier,

La tarte du goûté,

Les genoux écorchés.

L’orage encore revient,

L’air vibre,

Le soleil darde,

Hier n’existe plus,

Le tonnerre gronde au loin,

Les lavandes s’ébrouent,

La fraîcheur tarde trop,

La moiteur nous étreint,

La foudre a frappé fort.

 

Régine

 

22:42 Écrit par r dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Un joli texte, Tout en douceur pour poser vos mots dans la blogosphère...

Cordialement
Marie Lanson (rubrique"plume")

Écrit par : Marie Lanson | 16/06/2007

Des mots Melange des mots sur le parfum de la douceur avec l'emergence des forces cachées.
J'aime ces mots
D.

Écrit par : D. | 16/06/2007

Les commentaires sont fermés.