24/06/2007

23 juin 2006..matin parmi d'autres

 

 

 

Ce matin c’est de l’or, un fragile équilibre 

Posé sur l ’quotidien et l’passé : c’est l’instant libre, 

Libre d’y croire, d’être tout, d’être rien, 

Tous ces trucs un peu flous, ce matin m’appartient.

 « Grand Corps Malade » sur les oreilles, 

Écouter et voir..qu’ailleurs c’est pareil.

 

 

Les bouleaux sous la brise ici tremblent, 

Les trembles grands corps fragiles nous ressemblent.

Ce matin c’est de l’or  beaucoup plus que d’la tune, 

Tant de sable avalé et encore tell’ment de dunes.

Un café quelques ronds de fumée,

Douc’ment du sommeil s’extirper. 

Moi les oiseaux le ciel et ma terre

Pas d’quoi aujourd’hui être amère.

 

 

 Regine

 

 

 

 

 

10:32 Écrit par r dans Amour | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Oui Tu aimes mes mots,alors laisse toi bercer sur la suite
Bises
D.

Écrit par : D. | 24/06/2007

Bonjour Régine, Très belle lecture. J'aime bcp.
Afin de venir plus régulièrment, je t'ai inscrite dans mes blogs favoris.
Bon dimanche à toi

Écrit par : PAPILLON6168 | 24/06/2007

Les commentaires sont fermés.