29/08/2007

vieux "jas"

 

 

Il pleut sur le « Jas », les pierres entrent en sommeil.

Il pleut sur le jardin aux couleurs mordorées,

et mangée de rouille la table de fer forgée.

S’endorment les roses en attente de l’éveil.

 

Un souffle de vent d’automne effeuille un livre,

Baudelaire et ses spleens sous les feuilles oublié,

au vieux chêne livré, jusqu’au prochain été,

sous d’autres cieux la vie son cours va poursuivre.

 

A bientôt, peut être. Toutes ces choses qu’on se dit,

tant d’autres qu’avouent regards et gestes ,

se lient, se mêlent, passionnément funestes.

Reviendrons les amants, là où règne l’oubli

21:11 Écrit par r dans Amour | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Si beaux Tous ces mots sont si bien choisis...
A bientôt Régine :)

Écrit par : TocirbA | 30/08/2007

Plaisir de retrouver tes mots Toujours emotions de trouver les mots qui s'emmelent sur l'encre de ton ame.Mais l'oubli n'existe pas.Seul le temps consume.
Bises
D.

Écrit par : D. | 30/08/2007

"Oubli : une éponge qu'on ne trouve jamais quand on en a besoin." de Pierre Véron
Autant de plaisir à te lire.
Je te souhaite une excellente journée et @ très bientôt

Écrit par : Papillon6168 | 30/08/2007

Des mots joliment peints. Je me suis vue dans ce jardin et m'y suis plue.
Merci Régine pour tous ces superbes textes que tu nous offres.
A bientôt,

Écrit par : | 04/09/2007

Les commentaires sont fermés.