08/12/2007

sieste agitée

 
                                        thumbnailooo
 
 

 

Du temps qui coule, du jour levé, de la nuit tombée,

des volets fermés,

 ils n’ont cure.

N’ont faim de rien, qu’elle de lui et lui d’elle.

soif seulement quand leurs bouches devenues

trop sèches se laissent.

Elle frissonne dans son rêve, gémi, se tourne.

Son visage au dessus d’elle,

 sur un coude appuyé

il la caresse du regard, elle ne sent pas son poids,

juste,

sa mâle présence, sa force et son désir contre elle.

 

…………

 

Rég.

 

19:14 Écrit par r dans Amour | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Tout en sensualité cette petite sieste. Tout est dit avec finesse.

Écrit par : Malvina | 10/12/2007

Merci régine..toujours le même plaisir à te lire..tu nous donnes envie a tous de faire une telle sieste...

Écrit par : ryco | 11/12/2007

Kikou Toi,
Pas beaucoup de temps pour visiter les blogs ces temps-ci, mais ceci ne m'empêchera pas de venir te souhaiter une excellente journée.
Une sieste comme je les aime !

Écrit par : Papillon6168 | 12/12/2007

le chant des baleines le chant des baleines ne sera jamais un souvenir...
il est en nous...
il est partout...
il suffit d'écouter et de lutter!
il est temps qu'hommes et femmes cessent d'être des autruches :)
à plus!

Écrit par : jim | 13/12/2007

Les commentaires sont fermés.